De l’usage des drones pendant le confinement

Pour les petits entrepreneurs comme moi, l’arrivée des beaux jours aurait pu être le début d’une saison prometteuse, mais un vilain virus en aura décidé autrement.

Désireux de respecter les règles de confinement et la législation qui m’est imposée par la DGAC, mais frustré de ne pouvoir sortir pour faire des images, je suis allé chercher les consignes officielles autour de mon activité.

Ce qui est interdit durant le confinement

Vols de « loisir » :

En application du décret du 16 mars 2020, les contacts et les déplacements doivent être réduits à leur plus strict minimum.

Il découle de ce qui précède que tout déplacement en vue de réaliser un vol de loisir ou d’activité sportive est interdit. Ainsi les vols en question sont de facto impossibles, notamment, les vols solo, d’instruction, d’entrainement, de baptême ou de découverte.

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/CP_DGAC_Covid_19_Interdiction_de_realiser_un_vol_de_loisir.pdf

Je ne peux donc pas sortir et faire des images pour mon plaisir. C’est frustrant mais c’est prudent.

Ce qui est autorisé durant le confinement

Vols professionels:

La DGAC n’a émis aucune consigne spécifique à ce sujet.

Les règles générales édictées dans le cadre de la lutte contre le covid19 doivent être prises en compte comme pour toutes les autres activités. Le guichet unique AlphaTango continue d’être opérationnel.

Pour faciliter le traitement des déclarations faites en préfecture pour les vols professionnels effectués en zone peuplée, il est recommandé de notifier les vols avec un préavis supérieur à 5 jours ouvrables sur le site https://alphatango.aviation-civile.gouv.fr/login.jsp

Chaque déclaration de vol est ensuite appréciée localement par la préfecture territorialement compétente, et pourra donner lieu à une interdiction ou à une restriction de vol.

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/drones-usages-professionnels

Il convient en revanche pour le moment de respecter le Décret n°2020-293 du 23 mars 2020. Pour les opérateurs il s’agira donc principalement de limiter les déplacements « à ceux l’activité professionnelle et déplacements professionnels insusceptibles d’être différés » ou ceux « aux seules fins de participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative ».

Il m’est donc permis de réaliser des vols dans le cadre de mon activité, en respectant bien sur les consignes de sécurités particulières dictées par le ministère de la santé (distance de sécurité, lavage de mains, ….). En revanche pour éviter la propagation du virus, les commandes qui peuvent être reportées le seront.

Conclusion

Je reste donc à votre disposition pour étudier vos demandes et nous fixerons ensemble une date de réalisation.

2 réponses sur “De l’usage des drones pendant le confinement”

  1. Bonjour Hervé,

    Mon soucis j’ai fait une demande de survol de Paris et depuis pas de réponse de la préfecture. J’ai besoin d’une confirmation je me doute qu’à Paris ce n’est pas si simple.

    Si tu as un tuyau n’ hésites pas

    Merci beaucoup

    Hervé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *